LE BLOG NUMÉRIQUE

de Dauphin Telecom

Inscrivez-vous à la newsletter !

pour ne rien rater des dernières informations

du numérique, de l'internet fibre, et de l'actualité

de DauphinTelecom Business.

Merci pour votre inscription !

10 points clés pour sécuriser le travail à distance



1. Adoptez une stratégie de sécurité Zéro-trust

Pour vérifier l’identité de tous les utilisateurs avant d’accorder l’accès aux applications approuvées par l’entreprise : protéger le personnel, les workloads et le lieu de travail.


2. L’authentification multi-facteur (MFA) est une première étape évidente dans la sécurisation des télétravailleurs : elle vous permet de vérifier l’identité des collaborateurs qui tentent d’accéder aux ressources de l’entreprise.


3. Un VPN crée un tunnel sécurisé entre les utilisateurs et les applications pour permettre aux collaborateurs de rester productifs et connectés lorsqu’ils sont en déplacement ou qu’ils travaillent depuis la maison. Il permet de garantir que seuls les utilisateurs approuvés se connectent, avec le niveau de sécurité adapté et sans compromettre l’expérience de l’utilisateur.


4. Utilisez le DNS

La plupart des failles de sécurité ciblent les utilisateurs des terminaux, ce qui nécessite une première ligne de défense au niveau de la couche DNS. Cette première couche cruciale bloque les domaines associés à des comportements malveillants avant qu’ils pénètrent dans votre réseau ou isole les malwares s’ils y sont déjà.


5. Protégez la messagerie contre les menaces avancées

La messagerie étant le principal vecteur d’attaque, vous devez vous protéger contre les menaces qui la visent, par exemple le phishing, les ransomwares, la compromission des e-mails professionnels et autres.


6. Renforcez la dernière ligne de défense avec des solutions de sécurisation des terminaux. Les solutions de sécurisation des terminaux évitent non seulement les cyberattaques, mais détectent, bloquent et éliminent rapidement les fichiers malveillants qui échappent aux défenses et infiltrent les terminaux, avant qu’ils provoquent des dommages.


7. Accélérez l’adoption stratégique de solutions de sécurité basées dans le cloud pour protéger vos collaborateurs en fournissant une connexion transparente aux applications, quels que soient l’environnement et le lieu. La sécurité au niveau des points d’accès (SASE) est une architecture réseau qui combine des fonctionnalités SD-WAN avec des fonctions de protection cloud, comme les passerelles web sécurisées, les services de sécurité pour l’accès au cloud et les pare-feu, le tout dans le cloud.


8. Optimisez l’utilisation des produits existants grâce à une approche globale de la sécurité.

Vous bénéficiez ainsi d’une meilleure visibilité sur plusieurs solutions de sécurité depuis un tableau de bord unique, tout en intégrant des solutions de sécurité tierces.


9. Automatisez les workflows des SOC

tels que l’ana- lyse, la recherche et la remédiation des menaces pour renforcer l’efficacité et la précision tout en réduisant les coûts d’exploitation. Cela permet aux équipes de sécurité de mieux répondre aux besoins métier et technologiques en constante évolution, tout en gardant une longueur d’avance sur les menaces.


10. N’oubliez pas : vos collaborateurs peuvent être le maillon le plus solide d’une stratégie de défense.

Encouragez la sensibilisation des employés à la cyber- sécurité et donnez-leur accès aux ressources dont ils ont besoin. Les entreprises doivent également cher- cher à sensibiliser leurs collaborateurs à l’importance d’adopter des pratiques axées sur la sécurité, notamment en leur apprenant à identifier les attaques par phishing, à appliquer les bonnes politiques en matière de mot de passe et à mettre à jour les logiciels. Les formations à la cybersécurité ne peuvent pas se limiter à des sessions annuelles organisées uniquement pour se conformer aux réglementations. Elles doivent faire partie de la culture de l’entreprise.


* Etude CISCO I INMAC WSTORE 2021